Cinq critères pour bien choisir son hébergement en vacances avec bébé

Voyager avec bébé: location ou hotel allofamily.com

Voyager avec bébé(s), location ou hôtel ?

Ce fut un de nos premiers questionnements après la naissance de bébé #1 : quel est le meilleur type d’hébergement en voyage avec bébé ? Prendre une location où on est un peu comme à la maison…mais avec les contraintes de la maison ; ou partir à l’hôtel, au risque de ne pas être à l’aise comme à la maison ? Choix cornélien !!!

Allez je coupe le suspense insoutenable de suite ! Il n’y a pas une meilleure solution dans l’absolu, car beaucoup de paramètres entrent en compte. Mais reste à les prioriser en fonction de nos attentes. C’est pour cela que j’ai voulu consacrer à un article à ce sujet, pour vous donner 5 pistes de réflexion pour vous guider dans votre choix.

#1 Vous partez en location ? Ne zappez pas l’interrogatoire !

Avec l’explosion des plateformes de locations saisonnières – AirBnB en tête – il est devenu incroyablement facile de réserver un logement partout dans le monde sans risque (ou presque) de se faire arnaquer. Mais la grosse question qui turlupine tous les parents est : ce logement est-il baby-friendly ? Si parfois les descriptions et photos permettent d’avoir une bonne idée de la disposition et des installations, la plupart du temps il faut préparer une liste de questions longue comme le bras pour connaître les équipements disponibles, surtout si l’on ne s’y rend pas en voiture (je me vois mal me trimbaler avec lit parapluie, rehausseur et baignoire dans l’avion !). Qui plus est au risque de rebuter le propriétaire, qui préférera des gens moins exigeants … Continue reading “Cinq critères pour bien choisir son hébergement en vacances avec bébé”

Les 3 règles pour survivre à ses enfants en avion (et ne pas renoncer aux destinations lointaines)

Après un vol retour de 13 heures en provenance de Maurice (magnifique, incroyable…à venir très vite un article sur ce voyage !) mais comment dire… chaotique ? Bruyant ? J’ai forcément pensé au super article de Néon (le n°64) lu au bord de l’Océan Indien : « Comment survivre à ses enfant (et à ceux de ses amis) ». Forcément ! Mes filles, mes petits trésors qui ont pourtant l’habitude de prendre l’avion avaient décidé qu’elles ne se feraient pas discrètes pendant le vol…plutôt l’opposé ! Et là, les regards tranchants, soupirs et autre « elle est casse-pieds celle-là » fusent autour de nous. Et quand une dame pas très nette s’en prend verbalement à mon mari au point que le chef de cabine lui ordonne de changer de place (ça c’était à l’aller, et #2 pleurait depuis quelques toutes petites minutes après 4 heures de sommeil ininterrompu), je me dis qu’il y a quand même un sujet.

En cherchant une photo pour illustrer ce post, je suis tombée sur les résultats du sondage de l’américain AirfareWatchdog sur le stress lié au voyage en avion :  Stress Test: Politics Still Trump Air Travel as a Heart-Rate Riser. Et parmi les différentes réponses 52% des 4000 sondés pensent que les familles avec enfants de moins de 10 ans devraient voyager dans une zone séparée. Si certaines compagnies s’y sont pliées (notamment en Asie : Malaysia Airlines, AirAsia, Scoot Airlines, and IndiGo selon Business Insider.fr), les compagnies françaises et américaines s’y refusent.

Selon leur âge – et cela peut se jouer à quelques mois, ou à un apprentissage près – une même durée de vol peut se passer très différemment, alors autant être prêt.  En ce qui nous concerne, nous avions fait notre premier vol long-courrier pour Punta Cana l’année dernière, mais #2 était toute petite (9 mois) et tenait tout juste assise donc c’était vraiment facile, bien qu’à l’aller ce n’était même pas un vol de nuit par exemple.

Cette fois pour l’Ile Maurice, c’était 11h à l’aller et 13h au retour avec un stop à la Réunion avec une #2 qui n’a pas tout à fait deux ans (ni toutes ses dents) mais qui gambade comme jamais. Et autant vous le dire tout de suite, je n’ai pas du tout produit de ces modèles qui restent assis tranquillement au restaurant ou qui pleurent de manière inaudible. Non moi j’ai fabriqué ces modèles Mégavolt 90dB – paraît-il que les chiens ne font pas des chats ? Après mes filles sont très bien élevées, toutes mignonnes, câlines et rigolotes mais elles savent ce qu’elles veulent dans la vie (dixit la puéricultrice à la maternité à propos de #1 qui avait 3 jours…ça promet !). Et lorsqu’on a deux enfants en bas âges de ce genre à gérer cela peut devenir sportif voire même prohibitifs pour certains de prendre un vol long-courrier. Je peux le comprendre mais quel dommage…

Prendre l’avion avec des enfants, l’avis de Allofamily.com (crédit photo: Ouest France)

Alors voici mon cri du cœur : ce n’est pas parce que nos enfants sont énergiques et mordants de vie et d’aventure que nous devrions nous priver de ces merveilleuses destinations lointaines ! Ensuite, une fois que l’on s’est dit ça, pour que rien de ce qui se passera à bord n’entache vos vacances (que ce soit avant, pendant ou après), il faut avoir en tête les 3 règles d’or pour survivre à ses enfants lors d’un vol moyen ou long-courrier :

Continue reading “Les 3 règles pour survivre à ses enfants en avion (et ne pas renoncer aux destinations lointaines)”

La chasse aux baby-clubs, car les parents aussi ont le droit de se reposer en vacances

Bienvenue sur Allofamily.com !

la famille qui vous fait voyager (avec vos enfants, même bébés!)

Ceci est mon tout premier article et je dois avouer être un peu intimidée (moi qui n’ai pourtant pas la langue dans ma poche!!) par ce projet dans lequel je me suis lancée. Je l’explique dans la bio/qui suis-je, cette idée de blog est venue suite au véritable parcours du combattant qu’ont été nos dernières vacances avec nos filles qui avaient à l’époque 1 et 3 ans.
Pourquoi parcours du combattant? Cela peut paraître excessif mais entre la recherche des vacances idéales, la préparation des valises, les vacances elles-mêmes où il faut gérer le ou les bébés non-stop et le retour…nous pensions déjà aux prochaines vacances! Un comble donc.

Commençons par la recherche des vacances. Nous n’avons pas le luxe de pouvoir confier nos enfants à la famille pour diverses raisons, et pour des questions de budget il n’est pas vraiment envisageable de prendre une baby-sitter pour une semaine afin de souffler vraiment. Donc nous cherchions des vacances où partir tous les 4…mais où nous pourrions confier nos enfants quelques heures par jour pour nous reposer un peu et en profiter pleinement. C’est là que cela se complique: les hôtels avec baby-clubs (pour les moins de 4 ans) sont très rares…et surtout si l’on est pointilleux sur la sécurité . Continue reading “La chasse aux baby-clubs, car les parents aussi ont le droit de se reposer en vacances”